Nous utilisons des cookies afin de vous garantir une navigation optimale sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez de fait l'utilisation de cookies.

Michel VIX

Hôpitaux Universitaires de Strasbourg
Strasbourg, France
MD
5950 J'aime
255379 vues
21 commentaires
Filtrer par
Clear filter Spécialité
Voir plus

Voir plus
Clear filter Classification
Voir plus
Affichage : Liste Miniature
Mini bypass gastrique assisté par robot
Parmi les interventions de chirurgie bariatrique, le mini gastric bypass a été décrit par Rutledge en 2001 dans le but de simplifier le gastric bypass [1]. Cette technique ne demande la réalisation que d'une seule anastomose au lieu de 2 et permettrait de réduire les complications liées à l'anastomose du pied de l'anse montée en Y du bypass classique. Certaines particularités doivent être relevées.
La poche gastrique est plus longue et plus étroite. Le point de repère pour débuter la section gastrique est la zone séparant le corps de l'estomac de l'antre, an niveau de l'angulus. L'anse biliaire est également plus longue et doit atteindre 2 cm pour éviter les effets du liquide biliaire non dilué sur l'anastomose. Dans cette intervention, il reste primordial de fermer la brèche de Petersen entre l'anse montée et le mésocôlon transverse. D'après Jacques Himpens, cette intervention réduirait l'incidence des hypoglycémies pouvant apparaître après bypass gastrique. Cette vidéo détaille les différentes étapes de l'intervention. L'utilisation du robot chirurgical permet de réaliser très facilement l'anastomose gastro-jéjunale manuelle.
(1). Rutledge, R. The mini-gastric bypass: experience with the first 1,274 cases. Obes Surg 2001;11:276-80.
M Vix, KH Liu, J Marescaux
Vidéo chirurgicale
Il y a 5 ans
2075 vues
47 J'aime
1 commentaire
15:41
Mini bypass gastrique assisté par robot
Parmi les interventions de chirurgie bariatrique, le mini gastric bypass a été décrit par Rutledge en 2001 dans le but de simplifier le gastric bypass [1]. Cette technique ne demande la réalisation que d'une seule anastomose au lieu de 2 et permettrait de réduire les complications liées à l'anastomose du pied de l'anse montée en Y du bypass classique. Certaines particularités doivent être relevées.
La poche gastrique est plus longue et plus étroite. Le point de repère pour débuter la section gastrique est la zone séparant le corps de l'estomac de l'antre, an niveau de l'angulus. L'anse biliaire est également plus longue et doit atteindre 2 cm pour éviter les effets du liquide biliaire non dilué sur l'anastomose. Dans cette intervention, il reste primordial de fermer la brèche de Petersen entre l'anse montée et le mésocôlon transverse. D'après Jacques Himpens, cette intervention réduirait l'incidence des hypoglycémies pouvant apparaître après bypass gastrique. Cette vidéo détaille les différentes étapes de l'intervention. L'utilisation du robot chirurgical permet de réaliser très facilement l'anastomose gastro-jéjunale manuelle.
(1). Rutledge, R. The mini-gastric bypass: experience with the first 1,274 cases. Obes Surg 2001;11:276-80.
Dérivation gastro-jéjunale : traitement chirurgical de l’obésité morbide
L’obésité morbide pose un problème de santé majeur dans de très nombreux pays. Elle est associée et aggrave les co-morbidités telles que l’hypertension artérielle, le diabète, l’apnée du sommeil, etc. De nombreuses études ont démontré l’échec des traitements médicamenteux en matière de perte pondérale à long terme.
La chirurgie bariatrique est considérée actuellement comme le seul moyen efficace et durable de lutte contre l’obésité morbide à moyen et long terme.

La dérivation gastro-jéjunale est l’intervention chirurgicale de référence. Elle s’appuie sur plusieurs mécanismes : restriction, malabsorption et phénomènes d’altérations dans la sécrétion des hormones digestives.
Dans ce chapitre, tous les aspects de cette chirurgie bariatrique, et notamment repères anatomiques, indications et contre-indications, stratégie opératoire et autres points techniques sont traités en détail.
M Vix
Technique opératoire
Il y a 9 ans
7075 vues
164 J'aime
0 commentaire
Dérivation gastro-jéjunale : traitement chirurgical de l’obésité morbide
L’obésité morbide pose un problème de santé majeur dans de très nombreux pays. Elle est associée et aggrave les co-morbidités telles que l’hypertension artérielle, le diabète, l’apnée du sommeil, etc. De nombreuses études ont démontré l’échec des traitements médicamenteux en matière de perte pondérale à long terme.
La chirurgie bariatrique est considérée actuellement comme le seul moyen efficace et durable de lutte contre l’obésité morbide à moyen et long terme.

La dérivation gastro-jéjunale est l’intervention chirurgicale de référence. Elle s’appuie sur plusieurs mécanismes : restriction, malabsorption et phénomènes d’altérations dans la sécrétion des hormones digestives.
Dans ce chapitre, tous les aspects de cette chirurgie bariatrique, et notamment repères anatomiques, indications et contre-indications, stratégie opératoire et autres points techniques sont traités en détail.
Gastrectomie tubulisée par laparoscopie : traitement chirurgical de l’obésité morbide
La gastrectomie tubulisée par voie laparoscopique, encore appelée Sleeve gastrectomie est une des interventions proposées dans le traitement chirurgical des patients atteints d'obésité morbide. Elle permet une perte pondérale supérieure à celle obtenue avec l'anneau gastrique par la réduction du volume gastrique. L'intervention consiste en la résection de la grande courbure gastrique laissant persister un tube calibré au niveau de la petite courbure. La partie antrale de l'estomac reste en place. Dans certains cas, elle peut constituer une première étape chez les patients super obèses ou en mauvais état général avant de réaliser un geste de dérivation. D'après les conclusions de la Conférence de Consensus de New York (2007), elle pourrait être proposée comme traitement isolé de première intention.
M Vix, C Solano
Technique opératoire
Il y a 9 ans
5593 vues
155 J'aime
1 commentaire
Gastrectomie tubulisée par laparoscopie : traitement chirurgical de l’obésité morbide
La gastrectomie tubulisée par voie laparoscopique, encore appelée Sleeve gastrectomie est une des interventions proposées dans le traitement chirurgical des patients atteints d'obésité morbide. Elle permet une perte pondérale supérieure à celle obtenue avec l'anneau gastrique par la réduction du volume gastrique. L'intervention consiste en la résection de la grande courbure gastrique laissant persister un tube calibré au niveau de la petite courbure. La partie antrale de l'estomac reste en place. Dans certains cas, elle peut constituer une première étape chez les patients super obèses ou en mauvais état général avant de réaliser un geste de dérivation. D'après les conclusions de la Conférence de Consensus de New York (2007), elle pourrait être proposée comme traitement isolé de première intention.